Nouvelles données françaises sur l’apatridie publiées

4 Sep 2019 / France / Statelessness population data

L’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA) a publié son rapport annuel 2018 qui inclut des données sur les statistiques officielles sur la procédure de détermination du statut d’apatride. En 2018, 420 nouvelles demandes ont été déposées, soit une hausse de 23% par rapport à 2017, poursuivant ainsi la hausse constante depuis 2012, (+158% sur cette période). 41% des demandes ont été déposées par des personnes originaires du continent africain, 35% d’Europe, et 24% d’Asie. Le groupe le plus important sont les Sahraouis avec 31% dont la demande a doublé par rapport à 2017 et a été multipliée par 13 depuis 2014. Nombre d’entre eux vivent légalement en Espagne sur la base d’un statut d’apatride. Les personnes originaires de l’ex-URSS représentent le second groupe le plus important dans les demandes (13%), incluant des personnes d’origine arménienne dont la demande d’asile a été rejetée, disant provenir d’Azerbaïdjan et avoir vécu plusieurs années en Fédération de Russie. Le troisième groupe sont les Bidouns du Koweït (11%) dont la demande a triplé depuis 2017. La moitié des demandes d’apatridie proviennent par ailleurs des régions du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (55%).

En 2018, 327 décisions ont été émises par l’OFPRA, dont 71 positives maintenant le taux de reconnaissance à 22%. 122 adultes ayant déposé une demande de protection internationale se sont vus attribués le statut de « réfugié-apatride », chiffre en légère hausse dus aux réfugiés palestiniens et kurdes venus de Syrie qui recherchent une protection en France. Au 31 décembre 2019, 1 493 apatrides (34% de femmes) sont sous la protection de l’OFPRA.

Share this

Other news

New INDEX thematic briefing: Birth registration and the prevention of statelessness in Europe

Read our new briefing on birth registration and the prevention of statelessness
5 May 2020 / Austria / Belgium / Bulgaria / Council of Europe / Cyprus / Czech Republic / European Union / France / Germany / Greece / Hungary / Italy / Latvia / Malta / Moldova / Netherlands / North Macedonia / Norway / Poland / Portugal / Prevention and reduction / Serbia / Slovenia / Spain / Switzerland / Ukraine / United Kingdom
Skopje, Parliament building

North Macedonia accedes to the 1961 Statelessness Convention

On 3 January 2020 North Macedonia acceded to the 1961 Convention on the Reduction of Statelessness.
7 Jan 2020 / International and Regional Instruments / North Macedonia

Malta accedes to the 1954 Convention relating to the status of stateless persons

This is a welcome development in Malta’s approach to protecting people affected by statelessness,...
17 Dec 2019 / International and Regional Instruments / Malta

Project funded by: